Île Navarino 
  ENG mares_del_sur 
  ESP
mares-del-sur-esp

La porte du Cap Horn et des glaciers de la Terre de Feu

mise à jour 2018 12 12




Puerto Williams, 2017 02 23 - Courtoisie de Thomas Niaucel, photo non retouchée.




Introduction

L'Île de Navarino est l'endroit habité le plus austral de l'Amérique. C'est le point de départ pour les expéditions au Cap Horn et aux Glaciers de Terre de Feu (Ventisqueros).

La population totale de l'île n'excède pas 3000 personnes. Les principales activités sont la pêche (principalement la centolla, crabe des neiges) et le tourisme, principalement l'écotourisme.

Le style de tourisme est différent de Ushuaia, la ville argentine située au nord de Navarino, où l'écotoursime est devenu secondaire.

Le principal village est  Puerto Williams.  Initialement une base militaire fondée en 1953 par la Marine Chilienne, c'est maintenant un village civil, bien que la marine maintienne une présence importante.

Il y a 3 autres hameaux,  Puerto Navarino, le point d'entrée depuis Ushuaia (Argentina), Caleta Eugenia, un groupe de maisons de pêcheurs sur le Paso Mac Kinley et Puerto Toro, sur la route du Cap Horn (l'endroit habité le plus austral du monde, excepté les stations Antarctiques).

Nature et environs

L'île est sauvage et bien préservée. Montagnes, forêts et lacs, avec seulement une route côtière le long du Canal Beagle. Navigation le long de la côte et  trekking - la plupart du temps hors piste - sont les seuls moyens d'atteindre le reste de l'île.

Au Nord de Navarino se trouve le Canal Beagle, qui relie les océans Atlantique et Pacifique. Sur le bras nord ouest du canal se trouvent plusieurs ventisqueros, glaciers de la Cordillère Darwin, certains tombant directement dans la mer.

À l'Ouest de Navarino, le continent finit en un labyrinthe de canaux et d'îles libres de toute présence humaine, où les bateaux doivent mouiller dans des Caletas pour s'abriter des forts vents.

À l'Est de Navarino se trouvent trois îles (Picton, Lennox, Isla Nueva) d'importance stratégique pour le contrôle de l'entrée au Canal Beagle. Ces îles ont causé une quasi-guerre entre l'Argentine et le Chili (1978). Elles ne sont pas habitées et offrent de beaux trek.

Au Sud de Navarino se trouve la Baie Nassau, une étendue d'eau ouverte aux forts vents d'ouest, qui peuvent lever des vagues désagréables.

Au sud de la Baie Nassau se trouvent les Archipels Wollaston et Hermite, et finalement l'Île Horn, la fin mythique du Continent Américain.

Climat et mer

Le sud du continent est balayé par de forts vents d'ouest. Les températures moyennes sont basses, du fait des hautes latitudes. Il y a un gradient de précipitations d'ouest (très humide) en est  (plus sec).

Navarino est au milieu, une exception climatique, comme le mentionnait le défunt  Charlie Porter. Précipitations modérées  (moyenne annuelle ~500mm), températures modérées (moyennes légèrement au dessus de 0oC en hiver, 10oC en été). Les vents sont forts sur les montagnes et dans les canaux mais les peuplements sont bien protégés par les collines.

Durant l'été austral (décembre-mars) attendez vous à des vents forts en alternance avec des jours de calme total. Par les jours calmes et ensoleillés, la température peut atteindre  18-20oC. Notez que le ciel - qu'il soit dégagé ou nuageux - est magnifique.

En hiver, attendez vous à de la neige (de plus en plus rare), éventuellement de la neige fondue et beaucoup de journées calmes. Notez que le climat est moins rigoureux que dans l'hémisphère nord (Canada, Scandinavie, Sibérie).

La mer est différente dans les Canaux, la Baie Nassau et au Cap Horn. Dans les canaux, le vent peut lever un dur clapot mais pas de vraies vagues (le pire observé: vagues de 1.50m durant une tempête de neige).

Dans la Baie Nassau, les vents sont plus forts et peuvent lever des vagues de 2-3m courtes et abruptes, aussi désagréables que celles de la Méditerranée.

Le Cap Horn, sur sa face sud, est en mer ouverte. Les vents sont encore plus forts, levant de grosses vagues qui montent encore plus haut du fait du plateau continental. Cependant, les jours de calme, la mer est pacifique, plate ou avec une houle large et souple.

Activités

Trekking. Depuis des parcours de haut niveau (ex. Dents de Navarino 2 - 3 jours) jusqu'à des ballades côtières faciles. Les pistes les plus importantes sont balisées, d'autres sont sauvages, ex. la piste allant à Puerto Toro. Avec un guide, il est aussi possible de faire de la randonnée hors piste.

Navigation. Vers les Ventisqueros (glaciers), le Cap Horn, les Îles de l'est, le long de la côte de Navarino, ex à Puerto Toro, de Puerto Navarino vers le Canal Murray, etc.

Important. Afin de naviguer, prévoyez de rester au moins 1-2 semaines dans l'île. La météo est imprévisible.

Autres activités. Vélo, à cheval, kayak, visite à des points d'intérêt en véhicules à moteur, etc.

Ou simplement être là, et profiter de la paix, du vent du ciel et de la gentillesse des habitants.

Aller à l'Île Navarino

Une première façon est d'arriver à la voile.

À titre informatif, la navigation depuis Ushuaia prend  4-6 heures, depuis Punta Arenas quelques jours, depuis Puerto Montt quelques semaines, et depuis le Rio de la Plata de 2 à 4 semaines.

Par la terre, je recommande de voyager à Punta Arenas (Chili),  et de là à Puerto Williams

Punta Arenas a une bonne connexion aérienne avec Santiago de Chile, Puerto Montt etc. Vous pouvez aussi y arriver par la Route Australe (bus + ferries au Chili) ou par la route depuis la Patagonie Argentine et la Terre de Feu (Ushuaia).

Il est necessaire de passer au moins une nuit à Punta Arenas pour prendre un transport vers Puerto Williams.

Depuis Punta Arenas, il y a des avions journaliers et des ferries hebdomadaires vers Puerto Williams.

Avion: compagnie DAP. Un vol magnifique au dessus de la Cordillère Darwin, durée 1h - 1:30h.

Vols journaliers avec un twin otter (capacité ~20 passagers) ou un avion plus grand (BAE146).

Prix d'un aller simple 60.000CLP (~100us$). Consulté février 2018.

Attention:  équipage limité à 12 kg (twin otter) ou 15 kg (BAE146), le surpoids est onéreux et si l'avion est chargé, les bagages trop lourds  peuvent être refusés.

Attention: réservation fortement recommandée en été.
Elle peut se faire sur le web ou par téléphone mais le paiement doit se faire aux bureaux de la compagnie ou par virement bancaire depuis le Chili.
Les réservations sont annulées si le paiement n'est pas arrivé 2 jours avant le vol.


Tip: pour de courts séjours, vous pouvez laisser vos bagages excédentaires à Punta Arenas ou les donner à quelqu'un qui navigue avec le ferry.

Ferry le Yaghan, compagnie TABSA. Une très belle croisière dans les canaux qui passe devant plusieurs ventisqueros, durée 1 1/2 jours.

Départs de Punta Arenas chaque jeudi et de Puerto Williams chaque samedi. Deux fois par mois, il y a un ferry le mardi pour le transport de gas et de combustible.

2 catégories, cama completa (siège couchette)  or semi-cama (confortable).
La nourriture de bord est OK, mais basique.


Problème: pour les non-résidents il est impossible de réserver un semi-cama sur internet.

Prix d'un aller simple 108.000CLP (~180us$) semi-cama et 151.000CLP (~250us$) cama completa. Consulté février 2018.


Attention: réservation fortement recommandée en été.
Elle peut se faire sur le web ou par téléphone mais le paiement doit se faire aux bureaux de la compagnie ou par virement bancaire depuis le Chili.
Les réservations sont annulées si le paiement n'est pas arrivé 1 jour avant le voyage


Pas de nuit gratuite sur le Yaghan. Jusqu'à 2017, quand le ferry Yaghan arrivait à Puerto Williams, au milieu de la nuit, on pouvait dormir à bord. Maintenant ils chargent 26000 pesos pour le reste de la nuit et le petit déjeuner À la demande d'un hôtelier. Un peu mesquin pas vrai?

Une autre option est de venir par Ushuaia

Ushuaia est juste en face de Puerto Navarino, de l'autre côté du Canal Beagle. Cependant, la traversée du Canal Beagle est très chère.

Il y a 3 compagnies qui font la traversée du Canal Beagle avec des catamarans ou de petites embarcations.

Coût d'un aller simple: 120 us$ en semaine.

Le coût inclut la traversée à Puerto Navarino (moins de 30 minutes) et le transport terrestre à Puerto Williams où ont lieu les formalités d'immigration et de douanes.

Les weekends et jours fériés, il n'y a pas de traversée régulière, et les exceptions sont onéreuses.


Les voiliers allant à Puerto Williams prennent parfois des passagers moyennant une participation financière variable.

Cependant ;les skippers sont peu enclins à prendre des passagers vu les formalités de sortie compliquées et aussi pour éviter les problèmes avec les compagnies régulières et les autorités.


Notez que le port est fermé pour des vents au dessus de 25 nds (ni les transports réguliers ni les voiliers ne peuvent quitter le port).


Formalités

Depuis Punta Arenas, aucune.

Depuis Ushuaia, police des frontières (DPI), douanes et autorités sanitaires (SAG).  La procédure est facile.

Attention: il est interdit d'apporter des aliments frais (fruits, légumes...)

Avec un voilier, la procédure est plus lourde pour tous les passagers: Capitanía, Inmigración et Aduanas, retour à la Capitania et inspection du bateau par le SAG.

Attention: naviguer au Cap Horn et/ou vers les Ventisqueros nécessite une autorisation préalable de la Capitania de Puerto.

Les yachts partant de Ushuaia doivent faire escale à  Puerto Williams pour obtenir l'autorisation.

Notez que le Canal Beagle à l'ouest de Ushuaia (où se trouvent les ventisqueros) et la Baie Nassau jusqu'à l'Île Horn sont des eaux internes du Chili, contrôlées par la Marine Chilienne.

Logement

Il y a des hospedajes (hébergement de base, chambres individuelles ou collectives), hostales, (plus confortable), un hôtel de luxe (Lakutaia) et un lodge de luxe (Errante).

Les prix pour les hospedajes et les hostales vont de 15.000CLP pour un lit à 60.000CLP pour une habitation double.

Le lodge et l'hôtel sont chers (typiquement 250us$ et plus).

En général Puerto Williamsest 30% à 50% plus cher que le reste du Chili.

Pour trouver à se loger, regardez sur le web ou demandez une fois arrivé à Puerto Williams. En cas de problème, il est toujours possible de trouver un lit chez l'habitant.


Nourriture


Il y a 4-5 restaurants, certains offrent de la cuisine traditionnelle (cazuelas, sopas..), d'autres sont du style hamburgers-frites. Il y a aussi un bar-pizzeria, (les fins de semines), une brasserie locale et une discothèque (fins de semaine).

Il y a 4-5 supérettes (supermercados).

Le choix est limité. Les fruits et légumes frais arrivent par le ferry (samedis) et disparaissent des boutiques en  2-3 jours.

Les prix sont 100% plus chers que le reste du Chili, bien que le transport soit subventionné et qu'il n'y ait pas d'impôt sur le revenu dans l'île.

Téléphone et Internet

Puerto Williams est connecté. mais la connexion peut être limitée. En cas de mauvais temps, internet peut tomber complètement.

Internet est disponible dans la majorité des hospedajes et hostales, au musée, à la bibliothèque publique, et au café du terminal du ferry (Puerto Luisa, seulement les après midi), entre autres.

Téléphone: il y a du réseau (ex. entel, telefónica). Vous pouvez trouver des téléphones prépayés, chips et recharges dans certaines boutiques.

Monnaie et change

La monnaie est le Peso Chilien, CLP. Taux de change1 us$ ~606 CLP, 1 euro ~748 CLP (consulté le 18 mars 2018). Le CLP est généralement stable.
 

Les cartes de crédit sont acceptées dans la plupart des hotels, hostales et restaurants, et dans certaines supérettes.

Changer des devises étrangères est possible seulement avec des particuliers, et peut être certains commerces.

Il y a una banque mais ils ne changent des devises que pour leurs clients. Cependant vous pouvez retirer des pesos avec une carte de crédit (distributeur de billets).

Développement


Des travaux d'infrastructure sont en cours à Puerto Williams.

Les pistes jusqu'à Caleta Eugenia et Puerto Navarino sont améliorées, et la piste jusqu'à l'aéroport est en cours de cimentage.

L'avenue côtière de Puerto Williams (Costanera) est maintenant en ciment, et une promenade piétonière est aménagée,

Il y a un hôpital de premiers soins, un tribunal (?) et des abribus (mais pas de lignes d'autobus).



Le Chili applique son Plan de Conectividad Austral pour 1) connecter Navarino à Punta Arenas et au reste du pays, et 2) construire des ports et des infrastructures maritimes.

Puerto Williams a maintenant un port de pêche avec une zone technique et un travelift. (construction 2013-2016).  Voir détails plus bas.

Un nouveau quai est en construction pour les yachts (navigation locale et Antarctique), (sources informelles).

Une route/piste traversant la  Tierra del Fuego depuis Porvenir (sur le Détroit de Magellan) jusqu'à  Bahia Yendegaia, sur le Canal Beagle est en construction (2016: seulement 2.5 km à compléter).

Ceci fournira un moyen de voyager rapidement depuis Punta Arenas, avec 2 traversées en ferry d'environ 2 heures chacune.

Cependant je sais (par une source digne de foi) que le planning a dérapé, rien à attendre avant 2030.
.

Notez que la piste traverse le Parc National Yendegaia , créé en 2013 grâce à une donation de propriété de la Fundación Yendegaia au Gouvernement Chilien.

Localement., la Gobernación applique une politique fiscale, la  Ley de Navarino, pour promouvoir le développement d'entreprises dans les domaines de l'industrie, des mines, l'exploitation des ressources marines, le transport et le tourisme à la condition qu'elles 'utilisent rationellement les ressources naturelles' et 'préservent l'environnement'.

Ce qui ne signifie pas grand-chose dans les faits.


Port de pêche et travelift

Comme écrit plus haut, Puerto Williams a maintenant un port de pêche  avec une zone technique et un travelift. Le travelift est opérationnel depuis Novembre 2017. Initialement prohibitifs, les prix sont maintenant élevés mais raisonnables pour Puerto Williams.

Tips: tarif plat quelque soit la longueur a la flottaison. Limitations: pas d'opérations à marée basse pour quillards, deplacement max 35T, largeur 4.55m , pas d'opération avec des vents au dessus de 25 nds.

Futur?


Le futur  de Navarino est incertain.


La communication avec l'Île de Navarino restera un goulet d'étranglement pour au moins 12 ans, ce qui empêchera toute forme de tourisme de masse. Ensuite?

Dans le cas extrême, l'île suivra le mauvais exemple de  Ushuaia, tourisme de masse et industries implantées artificiellement.Et une pollution croissante de la baie et du Canal Beagle.

Dans le meilleur cas, l'île conservera son authenticité, comme il se doit pour la porte de la nature du grand sud.


ENG mares_del_sur 
  ESP mares-del-sur-esp